Innovations Sport : pour le meilleur et pour le pire

  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
    2
    Partages

Aujourd’hui la technologie fait partie intégrante de nos vies. Que ce soit nos téléphones, nos voitures, ou même nos maisons, on la retrouve partout, à tel point qu’on ne se rend parfois plus compte qu’elle est omniprésente. Le monde du sport ne fait pas exception. Nous allons découvrir ensemble les innovations sport : leurs avantages et leurs abus.

Les innovations en sport : le matériel “high-tech”

Les avancées des constructeurs

Les progrès scientifiques révolutionnent tout d’abord l’équipement sportif notamment grâce à l’apparition de nouveaux matériaux tels que le carbone, le kevlar et le graphène. Leurs généralisation permet une application dans le domaine sportif.

Vous ne connaissez pas le graphène ?

On le trouve déjà dans les raquettes de tennis. Voici quelques uns de ses avantages : « six fois plus léger et 200 fois plus solide que l’acier, et plus résistant que le diamant. Cela donnerait un gilet pare-balles souple et léger de 0,5 cm d’épaisseur. Il est aussi transparent, et excellent conducteur électrique (100 fois plus rapide que le silicium) et thermique. Grâce à ses propriétés, les applications industrielles du graphène sont multiples. Preuve parmi d’autres de l’impact potentiel des travaux sur le graphène, les scientifiques qui ont réussi à «l’isoler» en 2004 ont reçu le Prix Nobel de physique en 2010 » [1].

Le carbone a quant à lui de nombreuses applications et sert notamment à la fabrication des prothèses sportives (le carbone, en plus de sa légèreté et de sa solidité, offre une forte restitution d’énergie).

Enfin, le kevlar, de part ses propriétés d’absorption des chocs, est désormais largement intégré dans les équipements sportifs visant à protéger l’athlète (casque, genouillère,…).

Ainsi l’utilisation de nouveaux composants joue un rôle clé dans les innovations Sport. Et les constructeurs l’ont bien compris ! (On pourrait dire que la course à l’armement est lancé 😉 )

Une expérience client améliorée

Le « gros matériel » que l’on retrouve dans les salles de sport n’échappe pas non plus à cette déferlante d’innovations. On pourrait citer : le vélo d’appartement ou le tapis de course avec écran tactile et connexion Web intégrés, les hauts parleurs et le Bluetooth qui vous permettent d’écouter la musique que vous souhaitez, sans oublier les ventilateurs intégrés pour que vous n’ayez pas trop chaud !

Les vêtements sont devenus des outils de performance à part entière : plus légers et plus respirant, l’équipement textile est désormais adapté aux conditions climatiques pour un meilleur confort de l’athlète pendant l’effort, à l’instar des gammes ColdGear® et HeatGear® de la marque Under Armour, référence Américaine en la matière.

innovations sport : Underarmour

Chaussures : les innovations effectuées dans d’autres domaines rendent possibles des partenariats entre différentes entreprises pour proposer des produits toujours plus performants. Nous pourrions, par exemple, citer le cas de Babolat et Michelin qui se sont associés pour proposer une paire de chaussures dont la semelle provenait de la recherche et du développement de Michelin. L’objectif étant dans ce genre de cas de proposer des produits haut de gamme et ultra-performants. Adhérence, légèreté, durabilité ont dans ce cas de figure, été mis en avant par ces deux entreprises.

Semelles supplémentaires et talonnettes : pour la course ou bien pour le ski, des semelles supplémentaires vont vous proposer un meilleur amorti pour diminuer tout risque de blessures. En fonction de vos besoins, certaines proposeront aussi une diminution du risque d’apparition d’ampoules, une élimination des bactéries responsables des mauvaises odeurs et un meilleur confort.

L’équipement lié à la récupération physique se démocratise de plus en plus. Nombreux sont les sportifs à utiliser des vêtements de compression, des rouleaux de massage, la cryothérapie ou des boissons isotoniques. Les progrès scientifiques améliorent ainsi le bien-être des sportifs après l’effort via de nombreux leviers.

Innovations sport : les boissons isométriques
S’hydrater avec de l’eau : c’est tellement old school 😉

Innovations sport : toujours plus de tracking !

La mesure de la performance est désormais permanente car rendue possible par toute cette technologie. Dans tous les sports ou presque, des accessoires connectés à nos téléphones mobiles ou ordinateurs nous permettent d’analyser après l’effort et même parfois pendant nos différentes actions.

Raquette de tennis connectée, selles connectées, coach connecté pour apprendre à nager, tous ces accessoires ont pour but de suivre votre progression pour que vous deveniez meilleur dans le sport qui vous passionne. Montres, GPS, Balances connectées, caméras : vous pouvez désormais filmer vos exploits sportifs, rentrer chez vous, analyser les résultats de vos efforts via les applications smartphones et les partager sur vos réseaux sociaux. Enfin la balance vous permettra de suivre vos progrès en vous indiquant votre poids, votre masse en précisant les pourcentages de masse osseuse, musculaire, grasse et hydrique pour finalement calculer votre indice de masse corporelle.

innovations sport : les applications dans le monde du golf
Un exemple : l’application EGULL, pour améliorer ses performances en golf

L’Arbitrage a lui aussi été révolutionné par les innovations sports. Nous pourrions citer par exemple Goalline au football pour valider un but ou le HawkeEye au tennis pour vérifier si la balle est « in » ou « out ».

Innovations sport : Le HawkeEye
Le HawkeEye utilisé en tennis

Les abus

Mais ces nouveaux équipements soulèvent plusieurs questions : ne devenons nous pas totalement assistés par la technologie ?

Nous pourrions par exemple prendre le cas de la combinaison en polyuréthane de natation intégrale, qui par la diminution des frottements dans l’eau, permettait d’améliorer ses temps de façon significative. Cette combinaison a ensuite été interdite en compétition : « L’apparition du polyuréthane dans les combinaisons en 2008 a considérablement amélioré les performances des athlètes. Depuis les Jeux de Pékin, plus d’une centaine de records du monde ont été battus, ce qui n’est pas allé sans provoquer de très vives polémiques, notamment lorsque les combinaisons 100% polyuréthane, comme la Jaked 01, la plus fameuse, ont fait leur apparition sur le marché. » [2]

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Bonjour et bienvenue sur notre site !

Une autre question concerne les nouveaux records établis, avant que le matériel ne soit retiré des compétitions. Faut-il les conserver ? Les supprimer, mais dans ce cas, comment calculer la performance « réelle » du sportif le jour de la compétition ? Enfin, “un astérisque pourrait être apposé à côté des chronos références réalisés entre février 2008 et janvier 2010 (plus de 100 records du monde ont été battus), afin de les distinguer des autres records”. [3]

De nouveaux cas font fréquemment leur apparition, comme le moteur trouvé dans le vélo de la Belge Femke Van den Driessche, championne d’Europe Espoirs de cyclo-cross en 2016. Le terme de dopage mécanique est alors utilisé massivement dans les médias.

Comment peut-on alors se prémunir de ces abus ? Faut-il, à l’instar des contrôle anti-dopage classique, demander aux différentes fédérations sportives de procéder à des contrôles « anti-dopage technologique » ? C’est en tout cas ce qui risque de se généraliser. « En réponse à cette nouvelle forme de tricherie, les instances sportives et la lutte contre le dopage se sont modernisées. Ainsi, le Tour de France 2016 a inauguré un dispositif technologique basé sur la détection de champs magnétiques susceptibles de trahir la présence d’un moteur, d’un aimant ou d’une batterie. Autre façon de surveiller les coureurs en plein effort : une caméra thermique haute sensibilité. » [4]

Les gouvernements pourraient aussi légiférer sur ce sujet car il y a un vide juridique en la matière. En 2017 la France a néanmoins rejeté « deux amendements au projet de loi sur l’éthique du sport souhaitait sanctionner pénalement le dopage technologique » [4]

Innovations sport : Les abus

Pas besoin d’être le mieux équipé pour progresser !

Même si l’équipement devient toujours plus performant, il ne faut pas non plus faire une fixation dessus. Ce n’est pas parce que vous n’avez pas le meilleur vélo que vous ne pourrez pas gagner la course, et ce n’est pas non plus parce que vous n’avez pas les toutes dernières chaussures à la mode (car portées par une superstar du foot) que vous ne pourrez pas marquer de but. Enfin les innovations sport ne doivent pas devenir des excuses : votre montre GPS qui n’a plus de batterie ne doit pas vous empêcher d’aller faire un footing. Chaussez simplement une bonne paire de chaussures et sortez courir !!!

Vous ne me croyez pas ?

N’oubliez pas que :

  • « Né dans les favelas de Manaus, au Nord du Brésil, Jose Aldo a eu une enfance marquée par le racket et la violence. Animé d’une farouche volonté de s’en sortir, il a entamé une formation en arts martiaux. A l’époque, il dormait à même le sol du gymnase où il s’entraînait. Aujourd’hui, c’est l’un des plus grands champions de MMA aux Etats-Unis.
  • Mike Tyson a été abandonné par son père à l’âge de deux ans. Livré à lui-même, avec une mère le plus souvent absente à cause de son travail, déménageant constamment dans les endroits les plus sordides de la ville en raison de difficultés financières, le jeune garçon sombre alors dans la délinquance. A 13 ans, il avait déjà été arrêté une trentaine de fois et avait commis des vols à main armée…
  • Né à Tambov au temps de l’Union Soviétique, Yuri Zhirkov a vécu toute son enfance dans la précarité. Il partageait un appartement d’une pièce avec les 6 autres membres de sa famille. Il passait tous ses étés dans les champs avec ses parents pour les aider à faire pousser assez de nourriture pour ne pas mourir de faim pendant l’hiver… Il a même demandé à être payé en nourriture lors de la signature de son premier contrat en tant que footballeur professionnel… »
  • Vivant dans la pauvreté  « durant ses jeunes années, Pelé a appris à jouer au football grâce à une vieille chaussette bourrée avec de vieux vêtements en guise de ballon… » [5]

Et les exemples sont nombreux, alors ne maltraitez pas votre matériel en cas de mauvaise performance et continuez à progresser 😉

Pensez-vous qu’il soit nécessaire de mieux réglementer toutes ces innovations sport ou au contraire que les athlètes peuvent utiliser toutes les ressources dont ils dispose pour continuer à battre des records ? N’hésitez pas à nous le dire dans les commentaires.

Innovations sport : vers quel avenir ?

Nous pourrons, si vous en faites la demande, traiter un des sujets de l’article plus en détail dans un article dédié. En attendant, n’hésitez pas à partager les innovations sport que vous utilisez au quotidien pour améliorer votre pratique sportive ! 🙂

Pour aller plus loin,  et si les innovations sport vous intéresse, sachez qu’aura lieu prochainement, à Paris, le Sport Innovation Summit le 30 et 31 octobre 2018.

A bientôt 😉

 

Nos Sources :

[1] Connaissez-vous le graphène, le nouveau matériau miracle de l’électronique? L’express 10/02/2015

[2] Natation: interdiction des combinaisons en polyuréthane en 2010, LaDepeche.fr, 24/07/2009

[2] Natation : la fin des combinaisons « magiques », Le Monde.fr avec AFP | 24.07.2009

[3] Sport : qu’est-ce que le dopage mécanique ou technologique ? Futura Santé, par Nathalie Mayer

[4] Le gouvernement rejette la pénalisation du dopage technologique, pour le moment, l’Equipe, 16 janvier 2017

 [5] Ces sportifs qui ont échappé à la pauvreté, pause-sport.com

EXPOSITION, Entreprises innovantes du sport, DGE, Direction Générale des Entreprises, 1er juin – 22 juin 2016, Bercy, Hall Bérégovoy


  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
    2
    Partages
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  

Poster un Commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de