Dans cet article nous allons répondre à la question : Pourquoi est-ce que la méditation impacte le mental ?

Intéressons nous tout d’abord à ce qu’est la méditation. 

 

Une petite touche d’histoire :

Il est difficile pour les historiens de déterminer avec précision les origines de la méditation car remontant presque à la nuit des temps.

Il semblerait qu’elle perdure depuis plus de 4 000 ou même 5 000 ans. En Orient, des grottes indiennes datant de plus de 4 000 ans illustrent des individus adoptant une posture de méditation.

C’est avec l’arrivée de l’écriture que l’on commence à avoir les première traces exploitables : Le mouvement bouddhiste en Inde et taoïste en Chine sont vieux de plus de 2 500 ans.

 

Le Taoïsme a évolué et perduré jusqu’à aujourd’hui. Il consiste en la pratique de mouvement lent afin de faire circuler le Qi, c’est à dire l’énergie ou le souffle vital. Cette circulation du Qi se fait au travers du corps tout en méditant.

Le Bouddhisme a également perduré depuis le VI ème siècle avant Jésus Christ. Son origine correspond à la prise de conscience d’un prince : Siddhārtha Gautama, aussi appelé le Bouddha : “l’éveillé”.  Ce prince a quitté l’opulence de son palais pour enseigner la méditation (la possible illumination qui en découle), la vertu et la sagesse.

Par ailleurs, en latin, le mot “medeor” est la racine de mots tel que méditer et remède. Peut-être est-ce une piste suggérant que les Romains associaient la méditation à une forme de guérison.   

Les sources de la méditation sont donc diverses et varient tant des âges que des lieux.

Mais alors quel rapport avec la performance sportive ?

La méditation : l’arme ancestral du guerrier

L’histoire nous apprend que la méditation est un outil au service de celui qui la pratique. Elle est en effet inhérente aux arts martiaux car source de nombreuses clés philosophiques. Comprendre et maitriser pleinement un art martial tel que : le Kenjutsu, le jujitsu, le Kenjutsu, le judo, le Karaté, l’aïkido (pour ne citer qu’eux) n’est possible que grâce à la compréhension du Zen et de la méditation.

Les moines Shaolin, pratiquant le Kung-fu utilisent la méditation et leur dévotion à Bouddha pour se forger un esprit combatif et atteindre l’état de grâce. L’idée est de se plonger en son for intérieur pour mieux vivre sa vie extérieur.

Une meilleure sensibilité du monde extérieur a de nombreux impacts bénéfiques lors d’un combat : La méditation Zen permet une meilleure intuition, une meilleure réactivité, des mouvements plus fluides. (Oui oui vous avez bien raison ! Cet état de grâce vous rappelle notre article sur la “zone” 😉 : j’ai rajouté le lien pour ceux d’entre vous souhaitant se rafraîchir la mémoire 😃 )    

Pour un sportif en quête de performance, la méditation permettrait un lâcher prise. C’est à dire la suppression de certains freins, notamment mentaux (Peur de réussir, peur de perdre, mauvaise gestion des émotions, etc..) Ceci permettrait alors au sportif la pleine réalisation de ses capacités.

Les impacts de la méditation sur le corps humain (vue par nos amis les scientifiques)

La méditation : encore et toujours plus de bienfaits !

  1. De nombreuses études montrent que la méditation transcendantale a un impact significatif sur la circulation cardio-vasculaire, l’hypertension, ou réduit même plus efficacement l’anxiété que certains traitements prescrits…[1]
  2. Autre fait surprenant, vaincre une addiction comme le tabac peut être facilité par la pratique de la méditation de pleine conscience.[2] Certains adeptes de la méditation parlent de défusion cognitive, c’est à dire d’observer, ce que l’on ressent de manière externe, ce qui permet une prise de recul sur l’envie liée à l’addiction.
  3. La méditation peut également booster nos performances mentales. Elle a un impact direct sur notre matière grise en augmentant sa densité.[3] Pour ceux souhaitant lutter contre la vieillesse, une étude a analysé une réduction de l’atrophie de la matière grise. Un cerveau méditant régulièrement vieillit moins vite ![4]

L’utilité pour nous sportif :

De nombreuses recherches traitent des bienfaits de la méditation. Ces derniers sont divers et variés. Ils correspondent à :   

  • une meilleure concentration,
  • de meilleures interactions sociales,
  • une amélioration de notre capacité à interagir avec notre environnement.[5]

Un étude mené par un groupe de centres de recherches et d’universités (comprenant la Harvard Medical School, le Massachusetts General Hospital (MGH), L’université de Boston) montre que la méditation a un impact direct sur la gestion des émotions pendant et en dehors de l’état de méditation. Méditer a un impact sur l’amygdale ou complexe amygdalien, qui est impliqué dans la reconnaissance et l’évaluation des émotions et notamment de la peur.[6]

Expliquons un petit plus en détail :

Suite à un élément extérieur ou à un stress, l’amygdale sécrète deux hormones : la cortisone et la noradrénaline qui vont accélérer le rythme cardiaque et préparer le corps humain au combat ou à la fuite. Il s’agit d’un simple mécanisme de survit permettant de réduire le temps de réaction de l’être humain.  (Cela vous semble être une bonne chose ? Pas vraiment…) Dans le cas d’une stimulation de l’amygdale, le cortex préfrontal est “débranché” par l’amygdale. Cette zone du cerveau est la source du langage, du raisonnement et de nombreuses fonctions exécutives vous permettant de : planifier, organiser, élaborer des stratégies, avoir une bonne appréhension du temps et de l’espace.

Bref, limiter la stimulation et l’activation de l’amygdale est capital pour un sportif “sous pression”, en compétition, ou affrontant des difficultés extrêmes. Cela lui permettra de garder un état d’esprit clair, de mieux gérer ses émotions et de garder une certaine prise de recul pendant l’effort.[7]

Conclusion :

Ainsi méditer permettrait de nombreux bienfaits pour notre santé (physique & mentale) mais également pour nos performances sportives 😃

Par ailleurs, selon le type de méditation pratiquée, les effets sur le cerveau et le corps humain diffèrent. (Oui cela semble logique !) La majorité des résultats de cet article proviennent de la méditation dite de pleine conscience. Vous pouvez également découvrir nos 5 grands principes pour méditer 🙂 

Si vous pensez que certains de vos proches devraient se détendre un petit peu plus et découvrir la méditation, n’hésitez pas à partager cet article ! (Ceci est une grande aide pour nous ! )

A bientôt !

 

 

Nos sources :

Santé et spiritualité : un pont thérapeutique Par Claude Berghmans et Jean-Louis Torres

[1] Transcendental meditation : evidence on meditation https://www.tm.org/research-on-meditation

[2] Brewer JA, Mallik S, Babuscio TA, Nich C, Johnson HE, Deleone CM, Minnix-Cotton CA, Byrne SA, Kober H, Weinstein AJ, Carroll KM, Rounsaville BJ : Mindfulness training for smoking cessation: results from a randomized controlled trial. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21723049

[3] Britta K. Hölzel, James Carmody, Mark Vangel, Christina Congleton, Sita M. Yerramsetti, Tim Gard, and Sara W. Lazar : Mindfulness practice leads to increases in regional brain gray matter density https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3004979/

[4] Eileen Luders, Nicolas Cherbuin, Florian Kurth : Forever Young(er): potential age-defying effects of long-term meditation on gray matter atrophy https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fpsyg.2014.01551/full

[5] MBSR Hauts de France, réduction du stress & méditation pleine conscience (Mindfulness) https://commentcava.org/2017/10/19/meditation-mindfulness-science-advance-mbsr-lille-etudes-scientifiques-irm/

[6] The Harvard Gazette : Meditation’s positive residual effects https://news.harvard.edu/gazette/story/2012/11/meditations-positive-residual-effects/

[7] David Servan-Schreiber – Le cerveau emotionnel https://www.youtube.com/watch?v=CO-b5Y8jo14

Sources complémentaires :

Le Lotus et l’Epée : Le pouvoirs mystérieux des moines Shaolin : https://www.youtube.com/watch?v=bzc1O2mi5Wk

Fadel Zeidan, Katherine T. Martucci, Robert A. Kraft, John G. McHaffie, Robert C. Coghill : Neural correlates of mindfulness meditation-related anxiety relief https://academic.oup.com/scan/article/9/6/751/1664700

Nos Photos :

Duality de Russ Allison Loar (CC0 1.0)

Meditation de World’s Direction (CC0 1.0)

Finding Zen de Sathish J (CC BY-NC-ND 2.0)

Brain de Laura Dahl (CC BY-NC 2.0)

Yoga mindfullness spirit de Perzonseo Webbyra (CC BY 2.0)

Borobudur 2 de Hartwig HKD (CC BY-ND 2.0)

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Your email address will not be published.