PNL : Comment utiliser un ancrage ?


Vous découvrirez au cours de cet article ce qu’est la technique de l’ancrage et comment réaliser et utiliser un ancrage.

Comprendre ce qu’est un ancrage

Un ancrage est une association émotionnelle : notre cerveau fait le lien entre un déclencheur, un stimulus[1] et l’émotion ressentie suite à ce stimulus. Ainsi un ancrage peut être un moyen pour stimuler un état émotionnel voulu ou même stabiliser cet état sur la durée.
Un déclencheur peut provenir de deux types de sources : internes et externes. Par exemple, le souvenir d’une image, d’un son peuvent être des déclencheurs internes. Dans le cas d’un stimulus externe, ce dernier est basé sur l’environnement. Un déclencheur se base toujours sur un de nos 5 sens.

Son origine peut être :

  • Visuelle
  • Auditive
  • Kinesthésique (sens du toucher)
  • Olfactive
  • Gustative

Illustration : le reflex de Pavlov

Une histoire à absolument connaître est celle de Pavlov, prix Nobel de physiologie en 1904. Voici la suite d’évènements qui lui valu la postérité :
Pavlov éleva pendant 6 mois de jeunes chiens avec du lait. La vue et l’odeur de la viande les laissaient à l’époque indifférents. Ce ne fut plus le cas, lorsqu’ils mangèrent plusieurs fois de la viande. L’odeur ou la vue de l’aliment aboutissait à une sécrétion de salive. Ainsi la réaction d’un carnivore face à la viande n’est pas un réflex inné mais acquis, conditionné.

Ce premier constat le poussa à la réalisation d’une seconde expérience (qui fut l’origine de son prix Nobel). Il voulait alors comprendre le fonctionnement du cerveau.
Cette fois-ci, il fixa au chien une dérivation salivaire (c’est à dire une sorte de réceptacle pour emmagasiner la salive sécrétée) pour mesurer la salive sécrétée. Avant de donner de la viande au chien, il fit sonner une cloche, puis donna à manger au chien. Il répéta alors l’expérience un grand nombre de fois.
Par la suite, il sonna simplement la cloche mais sans la présence de viande ou de nourriture. Résultat ? Le chien sécréta la même quantité de salive que lors de ces précédents repas.

Pavlov créa donc un réflex conditionné artificiel : habituellement, le son de cloche n’est pas un stimulus pour sécréter de la salive. Cependant, l’expérience du chien associe le son de la cloche à un bon repas. Le déclencheur est donc ici la cloche et l’émotion : l’envie de manger.[2]

L’efficacité d’un ancrage

La puissance d’un ancrage se base principalement sur deux composants :

  • L’intensité de l’émotion ressentie suite au stimulus
  • La répétition de l’association entre ce stimulus et l’émotion ressentie

Plus ces deux composantes seront importantes, plus l’ancrage sera puissant et durera dans le temps. Pour reprendre l’illustration de Pavlov, ce dernier réussissait plus facilement à conditionner un chien affamé qu’un chien rassasié. Il obtenait alors une quantité supérieure de salive. La répétition était également un élément majeur afin de permettre la mise en place d’un réflex conditionné. Par ailleurs, il est possible d’entretenir un ancrage en le pratiquant régulièrement : son efficacité pourra ainsi être maintenu dans le temps.

Comprendre pleinement l’ancrage

L’utilité pour les sportifs

Les ancres sont vécues par l’individu comme des signaux permettant de transmettre un état émotionnel, une expérience d’un autre contexte ou même un savoir cognitif à une situation donnée, même si l’environnement extérieur change.
Pour un sportif, s’ancrer peut donc être un moyen simple pour retrouver un état émotionnel souhaité. Par exemple, celui ressentit lorsque l’on effectue son meilleur service, son meilleur plaquage, son meilleur coup-franc, sa meilleure course, sa meilleure trajectoire… Bref retrouver l’état émotionnel de sa meilleure performance afin de pouvoir la reproduire à nouveau dans un autre contexte : une nouvelle compétition, un nouvel adversaire, un nouvel instant riche en émotions ! Au cours de l’article “qu’est ce que la PNL ?“, nous avions vu que l’équipe de France de natation utilise la technique d’ancrage afin de permettre à ses athlètes de débuter leur course dans le meilleur état mental possible…

L’importance du choix du stimulus et et de l’émotion ressentie

L’ancrage peut être un outil formidable, il peut cependant ne pas avoir les résultats escomptés… Le principe de l’ancrage est d’associer à un stimulus, un résultat. Pour le cerveau, il s’agit presque d’une cause impliquant une conséquence. Cependant, lorsque l’on effectue un ancrage, les stimulus peuvent être multiples et les conséquences également. Il est donc capital de choisir un stimulus facilement discernable par le cerveau. C’est à dire, un stimulus unique, qui est peu fréquent dans votre environnement. Il convient de limiter toute autre forme de possible stimulus lors d’un ancrage. Il est important de limiter les émotions ressenties lors de l’ancrage au seul état désiré ! Les émotions « parasites » également ressenties seront aussi ancrées.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Pourquoi améliorer son mental ?

Et toi ? Quel ancrage es-tu ?

Nous autre humains, sommes nous même des ancrages sans nous en rendre compte ! Selon Joseph O’Connor et Ian McDermott dans « Principles of NLP: What it is, how it works, and what it can do for you… »[3], l’être humain peut être vu comme un stimulus. Ainsi, si de manière récurrente vous vous comportez de manière positive et enthousiaste avec vos coéquipiers, vos partenaires d’entrainements ou même vos proches. Ces derniers vous associeront à ces émotions… A votre vue, en votre présence, vous déclencherez chez eux des émotions basées sur vos comportements dominants. Inversement, si vous êtes cynique, peureux ou défaitiste de manière trop fréquente vous pouvez déteindre sur votre entourage et vos partenaires ou à minima déclencher chez eux des émotions négatives…

Ceci peut sembler un détail, mais comprendre cela peut être l’origine d’un cercle vertueux avec toute une équipe qui se tire vers le haut mutuellement !

Plan d’action en 3 étapes pour effectuer un ancrage :

L’ancrage, technique de PNL, est utilisé pour conditionner les meilleurs sportifs à la réalisation d’une tâche donnée. Après avoir choisi un geste technique que vous souhaitez réaliser au meilleur de ta forme ou un état émotionnel que vous souhaitez atteindre sur commande. Je vous invite à suivre le plan suivant :

1ère étape : Le conditionnement positif

Choisissez un endroit calme, dans lequel vous vous sentez bien ! Prenez la position que vous trouvez la plus agréable ! L’essentiel est de se sentir relaxé ????

2ème étape : Revivre ses performances optimales

Le but ici est de se souvenir de l’émotion ressentie lorsque votre performance était à son plus haut niveau, lorsque votre geste technique était proche de la perfection.

3ème étape : Associer un stimulus unique (Il s’agit de l’ancre ????)

Afin de choisir ce stimulus deux choses sont à prendre en compte :

  • Quels sont les sens les plus sensibles chez vous ? (Êtes vous plutôt kinesthésique, auditif, visuel, olfactif, gustatif ?) Chaque sens peut en effet, être une excellente ancre : essayez donc de choisir un sens qui est développé chez vous.
  • La simplicité d’utilisation pendant l’effort (Se rappeler de l’odeur des tartes de votre grand mère peut être une excellente ancre, cependant sentir cette odeur pendant l’effort, sur le terrain, sur le ring, dans l’eau peut-être difficile…)

Deux ancres souvent utilisées par les sportifs de hauts niveaux sont :

  • Les mots (Par exemple, Florent Manaudou utilisait le mot « puissance » juste avant le coup de sifflet pour ressentir l’état associé.)
  • Les mouvements – le toucher (sens kinesthésique) : Ce peut être le fait de se toucher le corps d’une certaine manière, une action particulière etc.

Au cours de cette étape, il convient d’effectuer le stimulus lorsque l’on ressent l’émotion désirée. Il est important de s’attarder sur les émotions ressenties et sur son souvenir lorsque l’on « pose l’ancre ». Poser l’ancre signifie : maintenir le stimulus jusqu’à ce que l’émotion commence à diminuer.

Bonus :

Je souhaite ici te donner deux conseils bonus pour te permettre de réaliser un ancrage efficace. Ils proviennent de Robert Dilts, qui est un formateur en PNL ayant fortement contribué au développement de la discipline. Il est notamment à l’origine de la seconde génération en PNL (suite à ses apports tel que la « pyramide de Dilts ».)[4]

  • Si vous utilisez des ancres kinesthésiques, choisissez une zone proche du cœur ou du centre du corps afin de maximiser l’intensité
  • La période d’ancrage maximale est présente lorsque l’émotion ressentie est croissante : au 2/3 de son intensité maximale jusqu’au début du déclin. Le cerveau assimile bien mieux un ancrage lorsque celui-ci est fait avant la réaction.

Si vous pensez que cet article peut être utile à l’un de vos partenaires d’entrainement ou proche, n’hésitez pas à le partager ???? (En plus, c’est toujours un plaisir pour nous de voir que nos lecteurs partagent notre contenu !)

A Bientôt !

 

Nos sources :

[1] un stimulus est un élément physique, biologique, ou chimique capable de déclencher une excitation. C’est à dire, d’entrainer une réponse motrice ou glandulaire dans un système organique. Cette réponse est présente à condition que le stimulus ai atteint une intensité suffisante.

[2] Francetv éducation : Le reflexe conditionné découvert par Pavlov
http://education.francetv.fr/matiere/sciences-de-la-vie-et-de-la-terre/troisieme/video/le-reflexe-conditionne-decouvert-par-pavlov

[3] Principles of NLP: What it is, how it works, and what it can do for you … Par Joseph O’Connor,Ian McDermott
https://books.google.fr/books?hl=fr&lr=&id=0dqrOf1Y91UC&oi=fnd&pg=PA2&dq=nlp+anchor+and+sport+performance&ots=uqBpTKbYkb&sig=Us_Jg7exkKbzztDvjt6JGNTGKAY#v=onepage&q=anchor&f=false

[4] http://www.institut-repere.com/PROGRAMMATION-NEURO-LINGUISTIQUE-PNL/institut-repere-base-documentaire-lancrage.html Robert dilts_institut repère.

 

Nos photos :

Chains de Andrew Stawarz

Ivan Pavlov de David Webb

critique-4 de Willy Lange

Ancre de JeanbaptisteM

sunova-surfboards-bert-burger-team-rider-paul-bocquet-the-magic-carpet de Sunova Surfboard


Poster un Commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de