Qu’est ce que «la zone», «le flow», «le flux» ? Un objectif ultime ?

  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

La zone est réputée pour ses impacts exceptionnels sur les performances sportives.

Permettant aux personnes étant « in the zone » (Dans la zone : Oui cette traduction est probablement inutile ????) de passer au niveau supérieur.

Pour certain c’est une rumeur, une description romancée d’un état mental. Pour d’autres c’est une réalité.

Côté manga, le phénomène a été « légèrement » amplifié permettant à ses utilisateurs (dans la zone) d’accomplir des performances sur-humaines.

Mais pour certains athlètes de haut niveau comme Kobe Bryant, Maria Sharapova (pour ne citer qu’eux) : c’est une réalité ! 

Mais alors qu’est ce que la zone ?

La zone correspond à un état mental d’hyper-concentration, permettant au sportif de réagir de manière instinctive et naturelle lors de la pratique de son sport. Cet état mental permet alors une performance proche d’un état de grâce de la part du sportif.

Ainsi bon nombre de sportifs professionnels (en tennis, en golf, en basket, en baseball etc.) cherchent à atteindre le plus rapidement possible et le plus longuement possible cet état de concentration extrême. Atteindre cet état peut bien évidemment impacter grandement les performances des sportifs professionnels tout comme ceux des amateurs.

En une phrase, la zone, le flow, le flux est le Graal de l’état mental (pendant l’effort). Le doute, les suppositions, le fait de trop penser ne sont plus présents.

Peut-être avez vous déjà expérimenté les effets de la zone que ce soit au sport, au travail, en jouant de la musique, lors de la lecture d’un livre, ou même lors d’un jeu vidéo… Peut-être avez vous ressenti cet état de concentration extrême, perdant la notion de temps et vous coupant de tout ce qui se passe autours de vous… 

Comprendre un peu plus la zone

Imaginez un état presque second dans lequel vous êtes absorbé par votre activité. Tout ce qui se passe autour n’a plus vraiment d’importance, vous n’entendez même qu’un vague bruit de fond. Vous êtes, à ce moment présent, concentré sur une seule chose.

Vous ne ressentez plus votre corps de manière totalement consciente, votre monologue interne est très faible, voire quasiment inexistant. Vous n’êtes focalisé que sur votre (ou vos) adversaire(s) et le jeu en cours. Votre corps répond automatiquement et très simplement aux divers évènements (stimulus externes) apparaissant au cours de votre performance sportive.

C’est un état de lâcher prise, qui apparaît après de nombreuses minutes ou même heures d’entrainement. Il peut également être associé à une certaine fatigue.

Les deux types de zones

Pour ceux souhaitant aller plus loin, une représentation intéressante de la zone est celle illustrée dans “la bible de la préparation mentale” de Christian Target et d’Ingrid Petitjean. Une distinction y est faite entre ce que les auteurs appellent “la fluidité / Bien être” et la “fluidité / performance” (Oui le mot fluidité est ici une traduction française du mot flow, donc de la zone ????)  

Être dans la zone  se rapporte à une adéquation entre le niveau d’effort demandé et les ressources utilisées par le sportif ou l’individu : 

  • Ainsi la zone “Fluidité / Bien être” correspond à un état de sérénité, de bonheur, de maîtrise, de facilité et de confiance. Il s’agit d’un état ou le niveau d’effort demandé et les ressources utilisées sont intermédiaires ou importantes.  Par exemple, lorsque vous affrontez un de vos amis en compétition amicale ou lorsque vous êtes plongé dans un livre. L’enjeu est important mais il n’est pas si grand que cela.
  • La zone “fluidité / performance” correspond à un état de défis, de prise de risque, de contrôle total, de perfection, d’efficacité maximale, de plaisir et de confiance. Il s’agit d’un état  ou le niveau d’effort demandé et les ressources utilisées sont maximales. Par exemple, lorsque vous êtes en compétition, face à un adversaire de haut niveau, que la fatigue se fait sentir… Les moments décisifs sont pourtant à venir… Vous sentez alors cette force, cette confiance qui monte en vous, vous êtes prêt à rentrer dans la zone…  

Conclusion

Si vous avez la chance d’être dans cet état ne cherchez pas à l’analyser de manière trop consciente ou il disparaîtra. Lâchez prise et profitez de cette sensation très agréable !

Ne cherchez pas à atteindre cet état coûte que coûte. Ceci risquerait de vous braquer et d’amener votre esprit vers un état mental de frustration alors que l’essence même de la zone est : le lâcher prise.

J’ai essayé de romancer un petit peu plus cet article afin de vous faire ressentir la douce sensation d’être dans la zone. J’espère que ce style d’écriture vous a plu. Peut-être n’avez vous pas vu la différence par rapport à d’habitude et que cela a été un effort un peu inutile. Votre avis nous intéresse ! N’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires 🙂    

A bientôt !

 

Sources des photographies utilisées (Un grand merci à leurs auteurs) :

Concentration de W. Visser (CC BY-NY-ND 2.0)  

Concentration de Denis De Mesmaeker (CC BY-NY-ND 2.0)  

  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des